Bateau | Venise | Bari | Dubrovnik | Rhodes | Resto à bord | Santorin| Olympie |Page d'accueil
Cliquez sur les onglets ci-dessus pour obtenir un diaporama photos

Site de Costa Croisières

Venise

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Venise le long du grand canal

 

Le Costa Victoria

 

Bari

Olympie

 

Santorin

Rhodes

Journée en mer

Dubrovnik

 

 

 

 

Bienvenue à bord  

Nous avons pu réaliser un voeux et vivre une semaine de rêve durant cette croisière. C'était notre 1ère expérience et nous espérons que cela ne sera pas la dernière.

En préambule , il faut souligner la qualité des services de la compagnie Costa. Tout est réglé comme du "papier à musique". L'organisation, la qualité des repas, la propreté... est d'un niveau exceptionnelle.

Nous avons choisi de vous raconter au jour le jour ce périple inoubliable. N'hésitez pas à parcourir le nombreux liens et diaporamas sur les différentes étapes de notre voyage et qui vous seront proposés tout au long de ce récit

De plus la météo a été impeccable durant toute la croisière: de 25° à 30°C, pas de nuages et une mer calme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Petit guide pratique du site
°Cliquez sur le lien pour obtenir un diaporama lorsqu'il est suivi de ce symbole .

°Cliquez sur les photos pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre.

°En cliquant sur le lien proposé après ce symbole , vous avez accès a de petite vidéo tournée sur place et stockée sur le site YOU TUBE.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici le programme :

Jour

Port

Arrivée Départ
04/09 Venise (Italie) - 18:00
05/09  Bari (Italie) 12:00 18:00
06/09 Katakolon/Olympie (Grèce) 12:00 18:00
07/09  Santorin (Grèce) 07:30 13:30
07/09 Mykonos (Grèce) 18:00 23:00
08/09 Rhodes (Grèce) 08:00 18:00
09/09 … Plaisirs en mer … - -
10/09 Dubrovnik (Croatie) 08:00 13:00
11/09 Venise (Italie) 09:00 -

Lundi 04/09     Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

Départ de Charleroi à 10h30 avec Ryan Air pour Trévise. Pas de problème, l'embarquement est rapide et le vol est complet . Notre voisin de siège est Walter Baseggio, ancien joueur de foot d'Anderlecht et qui joue à Trévise. Il est sympa , on discute un peu de "jeu de balle" car je l'avais déjà rencontré sur un ballodrome à Nivelles. Après il a dormi, car il avait entraînement l'après-midi.

Arrivée à Trévise vers 12h, là une navette nous attend direction la "piazzale Roma" . Après un trajet d'une bonne 1/2 h, nous arrivons à Venise et nous apercevons déjà au loin le navire qui parait énorme.

Une bus Costa est prévu et nous amène en 5 minutes au bateau. Là ,tout de suite, on voit le niveau d'organisation de la compagnie. Nos bagages sont directement pris en charge, l'accueil est très pro et en quelques minutes nous nous retrouvons dans notre cabine au pont 9

Tout est prêt, la carte magnétique qui nous donne accès à tout les services, notre emplacement de table au restaurant le soir, les différentes excursions programmées ...etc. Nous sommes invités par le steward à nous rendre au buffet de bienvenue, déjà nous profitons des plats mis à notre disposition.

Après avoir défait nos bagages, nous faisons un tour rapide du bateau Costa Victoria qui avec ses 14 étages, 250 mètres de long et 35 m de large  est très impressionnant. A 17h, une hôtesse francophone nous donne toutes les informations sur notre voyage. Nous avions déjà retenu des excursions via le site internet et d'après ses explications, nous avons fait les bons choix.

18h :Départ de Venise....magnifique. Nous passons dans le grand canal et avons une vue splendide sur la place St Marc.

 Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=RCsutr2YvfU

Nous sommes en route pour Bari qui est à 565km dans le sud de l'Italie, l'arrivée est prévue pour le lendemain vers midi.

19h15 : Nous nous rendons au restaurant 'le Fantasia'  / Pont 5 . Là nous sommes accueillis par une double haie de serveurs en smoking qui nous installent à notre table. Il y a 2 serveurs pour 4 tables, ce sont des indiens qui sont sympas et très pros.

Ces gens sont vraiment supers, il faut savoir qu'ils travaillent 8 mois sans un jour de congé, ils ont juste quelques heures parfois aux escales. Ensuite ils retournent dans leur pays durant 4 mois et recommencent le même cycle la saison d'après....

A noter qu'il y a 2 services (19h15 et 21h45) dans les 2 grands restaurants du bateau (Fantasia et Sinfonia)

Le menu nommé "Bon Voyage" est impeccable. Ce sera d'ailleurs le cas à chaque repas.

20h45 : Nous rendons au théâtre Festival / Pont 6. Dans cette salle qui peut contenir 600 personnes nous écoutons un chanteur venu des caraïbes : 'Sir George Willems' ..Très agréable.

  Voir la Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=bVkPf6GNMf8

Vers 22h30  : Retour à la cabine...Il y a encore une cabaret avec des chanteurs italiens, suivie vers 23h30 d'un jeu avec l'équipe d'animation et le Night club après....mais bon ...dodo. On veut se lever tôt pour profiter de la journée du lendemain

Tout a bien commencé.

 

Mardi 05/09  Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

6h : Debout. En allumant la TV on peut voir sur une des chaînes la position GPSdu navire sur une carte, ainsi que les vues des 2 Webcam placées à l'avant et l'arrière du bateau. Sur une autre chaîne , il y a une vidéo de l'embarquement et du départ de Venise. Car il y a une équipe de cameramen qui va filmer tout au long de la croisière et ajouter chaque jour un montage des activités qui s'y sont déroulées, à la fin un DVD sera même disponible à la vente. On apparaîtra dessus d'ailleurs à plusieurs reprises.

Sur ce, une bonne douche et nous voilà sur le pont supérieur afin d'admirer le lever du soleil qui est magnifique.

      

7h : Petit-déjeuner sur le pont arrière, il n'y a que nous...la mer, le soleil....et un buffet plus que garni.

    

8h: Nous nous installons à la piscine..

      

Il y a 2200 passagers (1500 Italiens,50 Francophones dont 8 belges) + 800 membres d'équipage !!!! Cela fait beaucoup de monde, mais pourtant on a de la place. Il y a même des endroits calmes, où on ne voit quasi personne. Et pourtant le bateau est complet. Ce type de voyage rencontre un énorme succès actuellement dans les agences de voyage.

J'en profite pour faire le tour complet du bateau afin de prendre les photos....Bon faut s'y retrouver: entre les ponts ,les coursives,les escaliers, les ascenseurs. Il y a de quoi se perdre. Mais tout est bien indiqué et après un certain temps cela devient facile.

Il y a vraiment de tout à bord :

Bureau d'information, Bureau de change, Bureau Excursions, Salon de beauté et coiffeur, Terrain sportif, Mini Club, Internet Café, Infirmerie avec médecin et infirmières, Pharmacie, Piste de jogging de 400m.

Nombreuses boutiques                       Boutique Photo. Nous avons des photos de nous ,qualité studio.

                                                     

Casino,Et en soirée cela marche.           Centre de Bien-être               8 Restaurants

                                           

Gymnase                              Théâtre (600places)                        10 Bars

                                                

Chapelle :le samedi, la messe à été célébrée dans le théâtre qui peut contenir 600 places !!! 

A mon retour sur le pont piscine, j'en profite pour lire le "Costa Today'. Chaque matin ou la veille au soir, nous recevons dans notre boite aux lettres, un petit journal avec les activités prévues. C'est super bien fait et vraiment essentiel si on ne veut rien rater des activités proposées.

Voici pour exemple le journal du jour : cliquez sur les pages pour agrandir et utilisez le zoom pour une meilleure lecture

     

Chaque jour les horaires des 'resto',des spectacles, des animations  ...etc, sont adaptés en fonction des escales et des activités à bord. De plus vous pouvez voir qu'il y en a pour tout le monde.

On peut manger de 7h à 24h ...non-stop! faut avoir beaucoup de volonté pour résister aux tentations.

Toute l'avant-midi, l'équipe d'animation a mis une bonne ambiance avec les différents cours de danse et jeux divers. Les animateurs sont tous italiens et ont un pêche d'enfer.

12h :Après un apéro bien mérité (Melon Ball: vodka,Liqueur de Melon et jus d'ananas), nous arrivons à Bari. Il faut noter que tout au long de la croisière les horaires vont être respectés à la minute près,c'est incroyable quand on voit ce que cela représente comme travail.

Le temps d'un repas plus léger, enfin des pâtes et du jambon de parme, nous prenons une navette pour le centre de Bari . Il s'agit surtout pour la compagnie d'une escale technique et d'un 2ième lieu de départ-arrivée pour la croisière. Car c'est là qu'embarquent ou débarquent les italiens du sud du pays. Le bateau effectue le même trajet durant 8 mois, sans la moindre semaine d'arrêt ! tu parles d'un challenge.

Nous nous somme promenés à pied dans la vieille ville.  Voici quelques infos sur la ville qui n'a rien d'extraordinaire, mais qui représente bien une ville moyenne du sud:

  • Bari, la deuxième métropole du midi italien, née comme grand centre agricole, industriel et surtout commercial, est pourvue d'un port dynamique et d'un important carrefour d'échanges avec le Proche-Orient. Son origine est étroitement liée aux activités maritimes qui, au Moyen Age, donnèrent naissance sur les terrains côtiers à un quartier très ordonné qui, à cause de son plan en damier, semble être né sur un tracé romain ensuite adapté par les Byzantins. La vieille ville contient de nombreux témoignages des civilisations qui se sont succédées à la tête de Bari : les Romains en firent un port très prospère afin d'accueillir des dizaines de navires qui transportaient d'énormes quantités de vin et de blé provenant des campagnes ; les Byzantins donnèrent un rôle commercial à Bari jusqu'à l'arrivée des Normands, qui transformèrent la ville, même du point de vue architectural, en construisant des églises, des portails et de somptueuses demeures : ce fut justement au cours de cette période que l'on érigea les principaux monuments, parmi lesquels la basilique de saint Nicolas et la cathédrale. Sous la domination des Souabes (Frédéric II), le château fut restauré et il fut ensuite renforcé (au XVI siècle) et embelli pour en faire la résidence des duchesses Isabelle d'Aragon et Bona Sforza. Le château, structure puissante et grandiose, se compose de deux parties distinctes : le véritable château, également connu sous le nom de mastio, d'origine byzantine et normande et transformé par Frédéric II en 1233-1240, en un plan trapézoïdal et quatre tours dont deux seulement ont survécu ; et les remparts à plongée avec donjons corniers qui se projettent en forme de lance sur le fossé, rajoutés au XVI siècle sur les trois côtés vers la terre ferme.
         Le côté mer a conservé le portail en forme d'ogive et les belles fenêtres jumelées de la construction du XIII siècle. Le règne de Joachim Murat (1813) marque le début de l'expansion moderne de la ville, réalisée avec un plan d'urbanisme précis en damier, parcouru par des rues rectilignes ; c'est là que se trouvent le musée Archéologique et la pinacothèque Provinciale.
         La cuisine typique de Bari offre de nombreux plats délicieux à base de poisson comme le dentex aux olives, la dorade à la Saint Nicolas, les anchois arracanate, les petits poulpes au pot. Parmi les douceurs, rappelons le cartellate, les taralli et les paste reali. La région de Bari produit aussi d'excellents vins : le Primitivo, le Castel del Monte et le muscat de Trani. Les deux églises principales, la Cathédrale, bâtie dans la première moitié du XI siècle et reconstruite dans les dernières décennies du XII suite à la destruction de la ville par Guillaume le Mauvais en 1156, et l'église de Saint Nicolas représentent avec le château souabe et normand les créations architecturales les plus importantes des Pouilles.
         L'histoire de Saint Nicolas, basilique de la ville, est très intéressante. L'église fut bâtie entre 1087 et 1197 pour y conserver le corps du saint que 62 marins avaient volé à Myre, à Lycie, en 1087. Elle doit être considérée comme un des prototypes des églises romanes des Pouilles avec sa façade majestueuse et simple à la fois, composée de deux beffrois, divisée en trois par des parastates, où s'ouvrent en haut des fenêtres jumelées et en bas trois portails, dont celui du milieu, à baldaquin sur colonnes, est richement sculpté. C'est certainement le temple chrétien auquel les citoyens de Bari vouent le plus grand culte.

Nous appareillons à 17h30 en direction de Katakolon  (Grèce) à 565km de là.

Nous nous préparons à l'exercice d'abandon de navire prévu à 18h. On nous demande de nous rendre dans notre cabine et d'endosser le gilet de sauvetage et dès que l'alarme est donnée, nous devons nous diriger vers des points de rassemblement. Tout se passe bien, mais il vaut mieux que ce soit un exercice, car j'imagine la panique en cas d'un réel problème !!! enfin, vous mieux pas y penser.

19h15 : Dîner Romantique, ils ont mis des bougies partout et un orchestre classique joue des airs de circonstances. Encore une fois un menu impeccable.

  

Suite à cet excellent repas , nous nous rendons au Théâtre Festival et nous pouvons admirer un numéro de ventriloque vraiment formidable. Willer Nicolodi que l'on a déjà pu voir à la TV (notamment chez Sébastien / FR2) nous fait bien rire avec un numéro dont il a le secret.

Reste à 22h30, 'la grande Fête de l'été' en plein air sur le pont 11, piscine. On y reste quelques minutes car nous sommes fatigués. Cela à l'air pas mal, bah on la verra à la TV le lendemain.

Durant cette nuit de nouvelle lune, changement d'horaire, on perd une heure de sommeil . A 2h il sera 3h.

  

Mercredi 06/09   Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

6h30: Sommes levés, c'est vraiment un moment agréable de la journée quand nous nous retrouvons sur le pont arrière pour voir le lever du jour tout en prenant un bon petit-déjeuner. Le navire traverse le canal d'Itaka qui 1852m de large, et on peut voir d'un côté les îles d'Itaka de l'autre celles de Céphalonie.

     

L'avant-midi nous profitons de l'atmosphère détendue et du soleil en nous installant sur les chaises longues du solarium à l'avant du pont 12. Comme je ne sais pas trop rester en place, j'en profite pour visiter plus en détails le bateau. Avec participation également au différentes activités du jour qui nous sont proposées : leçons de danse, jeux...etc.

 Voir la Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=nE3ChuX214c

12h : nous arrivons à Katakolon. Le  bateau est à quai et il y a plusieurs possibilités de visites. Nous avions choisi une excursion vers le site archéologique d'Olympie et son stade olympique.

L'embarquement dans les bus à 12h30 est organisé de belle façon et est très rapide, nous nous retrouvons entre francophone. C'est d'ailleurs l'occasion de faire mieux connaissance. La guide grecque, qui a fait ses études à Paris dans l'histoire de l'art, est très compétente.

Voici le programme proposé :

SITE ARCHEOLOGIQUE D'OLYMPIE
Départ de Katakolon en direction d'Olympie que vous atteindrez après environ 40 minutes de route. Votre guide vous conduira à travers les impressionnantes fouilles et ruines du site archéologique, où les Jeux Olympiques ont commencé en 776 av. J.-C., et où la torche continue d'être allumée pendant les jeux olympiques modernes. Olympie est située dans une vallée verte et luxuriante, irriguée par le fleuve Alfeios. C'est là que se trouvait le temple de Jupiter et son immense statue, l'une des 7 merveilles du monde. Le stade, avec sa capacité de 40 000 spectateurs, garde toujours sa forme d'origine. L'excursion se poursuivra dans le village d'Olympie où vous aurez le temps de faire une promenade et du shopping

Vers 17h, au retour nous sommes satisfaits de cette visite. C'était vraiment intéressant malgré la chaleur sur le site.

18h : Départ vers Santorin (465km)

Le temps de se rafraîchir dans la piscine et au bar.  Nous préparons pour le 'Cocktail de Gala du Commandant' qui aura lieu à 18h30 au théâtre festival . Là tout le monde se retrouve en tenue de Gala, longues robes et costumes cravates. Nous avons l'occasion de saluer le Commandant et le mousseux nous est offert. Toute l'équipe de responsables des différents services nous est présentée.

Cette réception est suivie du 'Dîner de Gala de Bienvenue'. Le restaurant est décoré pour la circonstance, , le 'Duo Caffé Concerto Strauss' joue des airs classiques et nous recevons un menu sur papier parchemin. Inutile de vous dire que ce sera parfait ...

   

Après ce repas où cette fois, nous avons pris tout les plats! Nous allons prendre un petit "pousse' dans un des bars. Dans chacun de ces endroits, il y a un programme musical live différent. Vous pouvez choisir en fonction de vos goûts : jazzy, classique, variétés...etc. Et cela tous les jours et chaque fois différents.

22h15 : Spectacle 'Rich and Famous' . Dans une atmosphère des années 30-40, Micky Spoon et Simone Carbonnara  nous interprètent des chansons d'époque. Ils sont accompagnés d'une dizaine de danseurs chevronnés et à la plastic plus qu'agréable !!!

 Reste le concours de danse à 23h15 et la nuit sexy à la disco......Mais bon,nous sera nuit sexy au lit ....ahahahah.

Jeudi 07/09   Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

Réveil matinal à 5h45 , car nous partons en excursion à 7h. A l'arrivée du navire en rade de Santorin près du Port d' Athinios. La vue est très belle, on aperçoit au loin les villages accrochés aux falaises. Des chaloupes nous amènent au port. et nous embarquons dans des bus vers Oia.

Voici le programme:

VILLAGE D'OIA
 En partant directement du navire, vous rejoindrez le port d'Athinios par bateau. Le circuit débutera en autocar jusqu'au village d'Oia et longera la côte jusqu'à l'extrémité nord de l'île, tout au long de la " caldera ", formation rocheuse typique qui ceint l'île de Santorin et surplombe la mer. A Oia, vous vous promènerez au milieu des ruelles bordées de maisons de couleur ocre aux toits bleus en forme de coupole qui caractérisent l'île tout entière. Vous pourrez profiter d'une superbe vue panoramique sur les îles de Folegandros, Sikinos puis sur le célèbre volcan, aujourd'hui inactif. Avant de rejoindre Thira, centre principal de l'île, vous pourrez jouir d'une vue panoramique sur les plages d'Ammoundi et d'Armeni avec la petite église de San Nikolaos, posée sur un rocher. A Thira, vous aurez quartier libre pour flâner, faire des achats ou profiter une dernière fois des vues panoramiques qu'offre le site avant de redescendre en téléphérique.

La guide qui nous accompagne, nous fait bien comprendre les caractéristiques de l'île

  •  Callisti : son nom grec, à l'origine signifiait "la plus belle". En effet, Santorin est l'une des plus envoûtantes des splendides îles de l'archipel des Cyclades et, en raison de sa forme particulière qui la rend unique en son genre, c'est également l'une des plus prisées des touristes qui aiment la Grèce.
         D'après des enquêtes géologiques faites ayant porté sur son territoire, Santorin serait le résultat d'une très violente explosion volcanique : l'île serait ainsi, la partie inférieure d'un volcan qui, en raison d'une éruption, a engendré les deux autres îles dans lesquelles Santorin se prolonge, Aspronissi et Terrasia, en en modelant les contours et le relief.
         Santorin, avec ses 69 kilomètres de côtes, offre une variété impressionnante de paysages : le littoral occidental est formé de rochers vertigineux qui descendent à pic sur une mer cristalline, tandis que la côte orientale s'étale avec plus de douceur en formant une plaine très fertile et quelques criques délicates dont se détache le massif de Profitis Ilias. Mais ce n'est pas seulement sa nature qui la rend si plaisante pour les touristes.
         La seconde caractéristique de Santorin lui vient de son histoire très intense : des fouilles archéologiques récentes ont confirmé que l'île fut occupée par les Phéniciens mais que ses côtes furent sans aucun doute déjà habitées au cours de la préhistoire. Selon les chercheurs, l'explosion du volcan aurait eu lieu aux alentours de 1500 avant Jésus Christ: à partir de ce moment là, l'île commencé a re naître. Elle fut l'objet de batailles en raison de sa position militaire et stratégique importante.
         Les Spartes tout d'abord, les Athéniens ensuite, de même que, par après, les Byzantins et les Turcs la convoitèrent. Près de la plage rose d'Akrotiri, l'une des plus belles et attirantes de l'île, se dressent les ruines de Théra. La ville préhistorique est une sorte de petit Pompéi : c'est ici que se concentrait la population lorsque le volcan qui dominait l'île explosa.
         Les premières fouilles, commencées en 1967 sous la direction de Marinatos, se poursuivirent par après avec Doumas et continuent encore aujourd'hui. Les découvertes révèlent l'existence d'une ville très riche et très dynamique, ensevelie sous les cendres. Parmi les objets de céramique, les ustensiles en pierre et en bronze, les bijoux et les petites oeuvres d'art, on distingue des fresques qui attestent du niveau artistique élevé qui régnait sur l'île. Selon certains chercheurs, Théra n'était rien d'autre que la mythique Atlantide, cette terre porteuse d'une civilisation plus évoluée qui fut détruite par un raz-de-marée et ensevelie sous l'eau et les cendres.
        

Le village d'Oia est vraiment magnifique, et nous offre une idée de la vie traditionnelle de Santorin: les maisons, peintes en jaune vif, avec leur toit en forme de coupole de couleur cobalt, se détachent sur de petites rues étroites en marbre. A chaque tournant se présente le décor d'une photo mémorable, entre la mer, les autres îles de l'archipel et les promontoires sur la mer. (voir le diaporama, cliquez ci-après: Santorin ). Nous quittons d'ailleurs le village trop tôt à notre goût . Il faudrait y passer quelques jours car il y a de petits hôtels et resto superbes.

Arrivée à Thira, ville principale de l'île qui est plus commerciale. Avec ses boutiques,cafés et restos. Nous en profitons pour boire un bon verre de vin blanc et profiter de la vue:

 Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=KF85yu0wLjE

Pour rejoindre le point d'embarquement, nous empruntons les 650 marches qui descendent au port. Nous pouvions le faire à dos de "Baudet' ou utiliser le téléphérique. Mais un peu de sport cela fait du bien.

   

Retour au bateau vers 12h30. Vu que l'on a beaucoup marché  , nous nous rendons au restaurant gastronomique...car j'avais oublié de vous préciser qu'il est ouvert également le midi. Et que vous êtes servi à table avec un menu de 6 plats, un peu plus léger, mais toujours excellent.

13h : départ vers Mykonos (120km). On en profite pour faire la sieste et ensuite se prélasser à la piscine.

Tout au long de cette étape,nous traversons différents détroits et nous pouvons admirer de beaux paysages (Paros,Sikinos,Naxos,Dhilos ...etc). la vue est très belle.

16h : Il est possible de participer à une " Sainte Messe des Époux" . Il s'agit de renouveler les voeux de mariage . C'est un peu "Kitch" ...mais bon il en faut pour tout les goûts . 

A 18h30 , l'ile de Mykonos est en vue. Malheureusement le vent s'est levé et souffle à plus de 80km/h. Nous prenons une navette pour le centre ville, mais rapidement, nous faisons demi-tour car ce n'est vraiment pas agréable. D'après les gens qui ont le courage de visiter , c'est plaisant mais vu la météo ce sera pour une autre fois.

Mykonos
     La ville dispose d'atouts très touristiques : le nombre de ses habitants (5.000) est multiplié par dix et parfois même par quinze, pendant la saison estivale au cours de laquelle se produit chaque semaine un afflux massif de visiteurs provenant de tous les pays d'Europe mais également des Etats-Unis et du Japon. Située entre Tinos et Naxos, elle est, avec Santorin, l'île la plus fascinante de l'archipel des Cyclades. Représentant un lieu touristique fort prisé, son accès a été tout particulièrement facilité, aussi bien à partir du Pirée, avec l'un des nombreux bateaux qui effectuent quotidiennement la liaison, que par avion, au départ d'Athènes.
     Contrairement à Santorin dont on possède des informations très sur et qui sont confirmées d'une année à l'autre par les résultats des fouilles et des études archéologiques, on sait très peu de choses sur les origines de Mykonos. Selon les historiens, l'île aurait été colonisée par les Ioniens mais ce furent les Athéniens qui l'exploitèrent davantage encore. Les quelques habitants qui restaient encore après la domination hellénique connurent un bref moment de prospérité au cours de la domination des Ptolémées et plus tard encore avec les Romains. A partir de l'époque byzantine, Mykonos disparaît complètement des annales.
     On trouve des informations sur elle des livres qui signalent qu'elle fut, à partir de 1537, placée sous la domination des Turcs sous lesquels les habitants de l'île, devenus pirates, assurèrent leur survivance grâce à des razzias accomplies sur d'autres îles, côtes et navires de passage. C'est au cours de cette période que commence l'ère la plus riche de Mykonos et à la fin du XVIIIe siècle, devint l'une des îles les plus puissantes et les plus influentes de l'archipel, grâce à une grande flotte marchande, dignement défendue par une solide flotte militaire qu'elle conservera jusqu'en 1821, année de l'indépendance.
     Depuis environ 50 ans, les habitants de l'île ont découvert les ressources offertes par l'industrie touristique qui, de nos jours, représente la principale ressource de Mykonos. Dans le chef-lieu de l'île, Mykonos, le monument le plus visité est l'église de la Panaghia Paraportiani qui se trouve dans le quartier du Kastro. C'est l'église la plus importante en raison de son architecture qui combine des éléments populaires byzantins et occidentaux. Les chapelles de la Paraportiani sont accolées en position oblique l'une contre l'autre, comme dans une ruche près du môle et sept petites églises sont disposées en grappe autour de la place qui tire son nom de celles-ci.
     Sur une autre place, toute jeune fille qui boit à chacune des trois fontaines est certaine, selon la tradition, de trouver un mari avant la fin de l'année. Le quartier du Kastro, fort pittoresque, se trouve sur une petite hauteur que les Vénitiens avaient fortifiée. Sous le Kastro se trouve le quartier que l'on appelle Venise, en raison de ses maisons directement construites sur la mer, comme on les voit dans la lagune vénitienne.
     Le musée archéologique, se trouvant à l'extrémité nord-est de l'île, abrite tous les vestiges de Mykonos, tandis que le musée d'art populaire expose une collection de meubles, d'icônes, de sculptures et d'instruments musicaux. L'activité balnéaire, de même qu'une dégustation de poisson (le plus remarquable est celui qui est préparé sur le grill) sont absolument incontournables lors de chaque visite.

 Le repas du soir , qui a lieu plus tard que d'habitude, "Dîner Méditerranéen" est une fois de plus de qualité.

En soirée , nous nous rendons au Casino .  C'est la foule. Nous nous laissons tenter par un bingo (20€) , mais hélas nous sommes rapidement hors course et un jeune couple italien gagne 400€!!! C'est incroyable à voir , il y a des gens qui doivent laisser une fortune dans les différents jeux. ( Roulettes, black jack...etc)

Différentes activités sont programmées en soirée après 22h30 : Salsa, Mambo, Merengue. Et la grande fête des îles grecques sur le pont piscine. Mais bon , on a bien profité ce soir...Dodo.    

23h30 : Départ pour Rhodes (300km)

Vendredi 08/09   Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

8h : Arrivée à Rhodes que nous avions visitée ...il y a 30 ans ! (Cela ne nous rajeuni pas) . Après un bon petit déjeuner, nous arpentons les ruelles de la vieille ville et les nombreux magasins. On y a d'ailleurs fait quelques achats intéressants, notamment en textile.

Il est possible de visiter également Lindos qui se trouve à une heure de car , mais comme nous connaissons. nous choisissons de rester en ville.

 Lin

Rhodes
     Une longue suite de légendes et de mythes peuplent l'histoire de Rhodes, l'une des principales îles de la Méditerranée, la quatrième de l'archipel grec et la plus importante du point de vue de sa surface et du nombre d'habitants du Dodécanèse. Selon la mythologie grecque, l'île serait le cadeau de noces laissé aux hommes par le dieu Hélios qui était tombé amoureux de la nymphe Roda à laquelle il dédia l'île et ses beautés.
     Les Grecs n'auraient pas su trouver une meilleure explication de l'extraordinaire richesse naturelle de cette île, laquelle est protégée par trois massifs montagneux qui donnent aux plages et à la côte un climat plaisamment ventilé. Les bois, très denses, ainsi qu'une bonne irrigation font de l'île, surtout dans sa partie la plus septentrionale un terrain riche et fertile. En réalité, il existe également une explication moins mythologique de l'importance de cette île, qui, au cours de la période grecque, connut une splendeur que l'on peut comparer uniquement à celle d'Athènes et celle-ci réside dans une position revêtant une grande importance du point de vue stratégique et commercial. C'est au cours de cette période, en effet, que l'on a situé la construction de l'un des symboles les plus connus du pouvoir de Rhodes, le fameux colosse, une statue de bronze haute de 35 mètres, appuyée sur une embase de pierre de 10 mètres et qui se trouvait placée à l'entrée du port.
     A Rhodes, à cette époque, vivaient au moins quatre-vingt mille personnes tandis que s'y épanouissait une école d'art, de rhétorique et de philosophie des plus florissantes. Abattu par un terrible tremblement de terre, les restes du colosse furent abandonnés pendant presque mille ans avant d'être recueillis, fondus et vendus par les Arabes. Cet épisode fut le signe avant-coureur de la fin de la période de la splendeur de Rhodes, laquelle connut en effet un dénouement dramatique en raison de très fréquentes invasions turques et arabes. A partir de 1300 et pendant deux siècles, ce furent les Chevaliers de Malte qui l'occupèrent et qui y construisirent de nombreux ouvrages dont les traces sont encore présentes aujourd'hui. Après les Chevaliers s'instaura une domination turque, longue et obscure, jusqu'à ce que, venue l'époque contemporaine, s'y établirent les Italiens qui l'occupèrent jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, en restaurant et en reliant entre elles les villes principales. Rhodes appartient à la Grèce depuis 1948.
     La ville est encore aujourd'hui divisée en deux parties bien distinctes : la partie nord est la partie moderne, actuelle et comprend les nouvelles structures touristiques, tandis que la partie sud est par contre d'origine clairement médiévale. La citadelle médiévale, entourée d'un périmètre de quatre kilomètres carrés fermé par une enceinte abrite en son sein, dans l'Hôpital des Chevaliers, le Musée archéologique qui comprend de nombreux vestiges de toutes les périodes historiques de l'île, tandis qu'à quelque distance du musée se trouve la Résidence des Sept Langues et celle des Grands Maîtres, construite sur le modèle du Palais des Papes à Avignon, laquelle fut détruite par les Turcs et reconstruite par les Italiens.
     Lindos, se trouvant à une cinquantaine de kilomètres de Rhodes, est le plus beau village de l'île, avec ses rues étroites et ses maisons blanches, dont la plupart possèdent encore les décorations extérieures qui remontent au XVe siècle. Le village est dominé par l'Acropole, construit sur le sommet d'un haut plateau. On y trouve les vestiges du sanctuaire et du temple d'Athéna Lindia, le reste du portique des Propylées, ainsi que les vestiges du temple de Dionysos.

Cette ville qui n'est pas petite est vraiment très 'typique' du tourisme actuel. Suivant les chemins empruntés , nous rencontrons des endroits très modernes et commerçants ou alors des quartiers avec malgré tout une relative pauvreté. mais cela fait le charme de l'endroit. Comme nous restons une journée complète sur place, nous avons le temps d'apprécier l'atmosphère de l'endroit.

     

Vers 17h nous sommes de retour, le départ vers Dubrovnik (1340km) ayant lieu à 18h. Ce qui veux dire que nous passerons la journée de samedi en mer ...mais tout en longeant les côtes.

Le temps de se rafraîchir à la piscine et au bar. Nous nous rendons au resto Sinfonia. Ce soir c'est le dîner Italien, tout de suite l'ambiance est là, musique et plats typiques. Les serveurs ont la tenue appropriée et sont comme d'habitude en super forme.

   

Rapidement des farandoles sont organisées et les serveurs montent sur les tables pour exécuter une superbe 'Macarena'. C'est vraiment la bonne ambiance. Nous avons déjà l'impression de vivre un réveillon. 

 Voir la Vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=Lr5qgMF-FFY

En soirée les spectacles qui sont proposés sont : Circus avec jongleurs, clowns...etc. L'élection du couple idéal et une animation aux rythmes latins vers 1h de matin. Comme la journée a été bien chargée , nous sommes au lit vers 22h30...nous ferons le couple idéal dans notre lit.

Samedi 09/09

Aujourd'hui : relaxation. Nous sommes en mer toute la journée: le navire longe les côtes du Péloponnèse, le Cap Maleas, le détroit d'Elafonisa, l'île de Kithira, le Cap de Tainaro , l'ile de Sapienza et Zacinto . Avec un superbe passage dans le détroit d'Itaque qui nous ouvre la route vers la mer Ionienne.

10h30 : Nous participons à la séance d'informations sur le débarquement de Lundi à Venise. Tout est réglé dans les moindres détails. Car le bateau est vidé de tout ses passagers en moins de 2 h et sans bousculade.

La journée est dédiée au bronzage et participation aux activités diverses : jeux, leçons de danse, quiz...etc. Et bien entendu les bons petits plats et cocktails diverses. A ne pas manquer le buffet Pizza vers 17h. Nous faisons également un jogging d' 1/2 heure sur le pont 5 où l'on trouve une piste de 400M. Faut faire place pour les autres repas !!!!

Voir la Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=Ur4sYmS-UKM et http://www.youtube.com/watch?v=8_NFGtdYCn4

Le soir , c'est le 'Dîner de Gala de l'Au-Revoir' . Le décor a été une nouvelle fois revu et le menu à la hauteur.

   

Au dessert, qui est amené en salle avec des feux d'artifices et jeux de lumière, le champagne est offert. Les serveurs invitent les dames à danser et nous portons un toast collectif...la soirée est lancée.

En voici le programme :

 

Le spectacle est très bien réalisé avec de nombreux danseurs et de superbes costumes. Le final qui représente le ballet du Lido est 'Formidable'.  A peine fini nous nous rendons dans la salle de danse à l'autre bout du bateau, là les animateurs et un très bon orchestre mettent une ambiance du tonnerre avec des airs des années 70.

 Voir la Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=U64Tm_Pp9sE

Vers minuit, nous sommes invités à retourner au restaurant qui est plongé dans la pénombre. Dés que les lumières s'allument, nous n'en croyons pas nos yeux. Ils ont installé un superbe buffet avec des dizaines de statues taillées dans la glace. Quel boulot !!!. Une fois servi , nous traversons les cuisines qui sont étincelantes et où travaillent 80 personnes! A mi-parcours on nous propose un buffet fruits et pâtisseries somptueux. Arrivé dans le second resto, nous nous installons à table sous une ambiance musicale bien agréable.

QUELLE BELLE SOIREE ....qui se termine vers 2h du matin, heureusement on gagne 1 heure de sommeil , car retour à notre zone horaire. 

Dimanche 10/09   Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

7:00: Nous sommes installés sur le pont arrière pour le petit-déjeuner, et nous apercevons les remparts de Dubrovnik qui sont superbes sous le soleil levant.

Nous embarquons dans la 1ère chaloupe du navire pour la ville. Où nous avons passé des vacances il y a plus de 30 ans. Toute suite , on voit que celle-ci n'a pas trop souffert de la guerre et à garder son charme d'antan.

La monnaie locale est le Kuna .  1 Euro = 7,3K. Mais pas de problème ,ils acceptent les €. Mais attention de demander (avant) de rendre la monnaie en €. Bien regarder également la carte avant de commander, car le vin est tarifé pour 1 dcl , mais dans 1 verre il y a 2 dcl >>>donc prix double !!!.  Petite arnaque quand même. 

Dubrovnik
     Port extrêmement développé de la côte dalmate qui, avec ses îles, ses criques, ses points de vue pittoresques, offre un des panoramas les plus beaux de la riviera des deux côtés de l'Adriatique. Une ville avec une histoire pleine d'aventures et qui porte encore les traces de ses racines vénitiennes, apparemment lointaines, mais qui ressurgissent derrière chaque monument et chaque construction. Il suffit de penser que l'artère principale qui coupe en deux la vieille ville - qui ressemble de très près à n'importe quel bourg italien - s'appelle Stradun, ce qui veut dire "grande rue" en vénitien.
     De même, il n'est pas difficile de retrouver parmi les noms de famille des habitants quelque chose de familier pour les Génois aussi, qui ont laissé ici des traces très intéressantes de leur activité et de leurs commerces. L'influence de Venise fut trés importante également dans l'histoire de la ville, car Dubrovnik contribua à tous les succès de la Sérénissime sur l'Adriatique. Mais la crise de la République Maritime ouvrit les portes à la domination turque qui, tout en étant très rigide, montra un certain respect, dans cette région, pour les palais et les constructions qui nous rappellent encore aujourd'hui la puissance de la ville de Saint-Marc.
     Des traces très évidentes ont été laissées par la religion : les couvents et les églises - dont les exemples les plus intéressants ont été construits par les franciscains et par les dominicains - représentent un patrimoine culturel et artistique que les Dalmates ont voulu préserver et conserver avec une grande attention. Dubrovnik, au pied de faubourgs très pittoresques construits sur la colline, se consacre aujourd'hui avec grande intelligence et beaucoup d'investissements au tourisme, mais aussi au commerce, à l'industrie légère et à la logistique maritime avec son port, un des plus dyna
miques de la Méditerranée.

 Voir la Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=K6Y1tZ-PHro

Un petit conseil si vous visitez la ville, il vaut mieux aller directement sur les remparts, ainsi vous éviterez de faire la file car il y a souvent du monde et l'accès n'est pas rapide.

La vue sur les toits rouges est vraiment belle et la visite des petites ruelles ,quoique un peu encombrées, est agréable.

Voir le diaporama  Dubrovnik

C'est avec regrets que nous remontons à bord vers midi. Le Bateau quitte le port vers 13h en passant lentement devant la ville. La puissante sirène du bateau retentit à plusieurs reprises et les gens sur les remparts nous font des signes d'au revoir. Nous avons des frissons car l'instant est magique.

En route pour Venise (566km). Nous naviguons le long des îles dalmatiennes de Miljet et Lostovo suivies plus tard de l'île de Vis et Hvar.

 Nous profitons de cet après-midi afin de se détendre, une dernière fois, sur le pont piscine. Tout en admirant le paysage. Avant le dîner , nous préparons la plus grosse partie de nos bagages, car ils doivent être disponibles en face de notre cabine pour minuit. Nous gardons les vêtements nécessaires pour le lendemain matin.

Pour ceux qui n'ont pas enregistré leurs cartes de crédit en début ou avant la croisière , c'est aussi le moment de payer la facture des frais boissons , excursions ...etc.  Je vous conseille d'effectuer cet enregistrement, cela vous évite de faire la file . Notre facture sera dans notre boite aux lettres vers 3h du matin et est tout a fait correct.

Après le souper , où nous sommes un peu triste de quitter nos 2 serveurs indiens qui étaient si sympathiques, de nombreuses activités sont encore programmées : Concert Classique Strauss, Projection du film de la croisière, Jeux musical, et Crazy olimpio en fin de nuit..

C'est avec un peu de tristesse que nous allons nous coucher en pensant que demain ce sera fini...snif.  Mais bon, on en aura bien profité.   

 

Lundi 11/09     Choisir un jour : lundi 4, mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9, dimanche 10, lundi 11

A 6h30 , nous sommes déjà au déjeuner afin d'admirer le lever de soleil sur la Ville de Venise qui se profile au loin. Nous passons à nouveau face devant la Place St Marc qui a cette heure est quasi déserte.

Arrivé au port maritime vers 9h et cela après 4000km d'un inoubliable voyage. Le débarquement se déroule sans encombre. Nous sommes dans les 1er à débarquer, car notre avion est à midi à Trévise.

Nous avions décidé de ne pas rester à Venise car nous connaissions la Ville pour l'avoir visitée plusieurs fois.

Le vol retour est à l'heure (et complet) . Et nous voila à Charleroi vers 14h et chez nous à 14h30 ....Cela fait vraiment bizarre de se retrouver si rapidement chez soi...nous qui avons l'habitude des longs voyages.  Mais le temps est superbe avec près de 25C, la transition se fait en douceur.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voilà , comme vous avez pu le lire , nous avons passé une semaine que nous ne sommes pas prêts d'oublier. J'ai voulu à travers ce récit vous faire partager les bons moments que nous avons vécus et que j'espère vous vivrez aussi. N'hésitez pas à me contacter si vous voulez obtenir plus d'informations, je serai vraiment heureux de vous aider. Si vous avez eu le courage de tout lire ce serait également sympa de me faire part de vos commentaires, car c'est la 1ére fois que j'écris ce genre de chose.

demarrer@skynet.be    http://demarrer.skynetblogs.be   http://www.demarrer1234.be

A découvrir également notre croisière sur le Costa Concordia en 2008